Spike Jonze et son film  » Dans la peau de John Malkovich « 

Spike Jonze, Adam Spiegel de son vrai nom, est un homme « complet » du point de vue cinématographique. Il est à la fois réalisateur, scénariste, producteur et acteur. Il est né le 22 octobre 1969 à Rockville, Etat de Maryland, États-Unis.

Un fervent admirateur de Lindley Armstrong, dit Spike Jones, qui s’est distingué dans les arrangements satyriques des chansons populaires et des musiques classiques, Spiegel s’est donné le pseudonyme Spike Jonze pour lui rendre hommage.

Au début de sa vie professionnelle, il était journaliste photographe dans BMX Freestylin’, un magazine spécialisé dans les sports de glisse, étant lui-même un passionné de skate board et de BMX freestyle.

Dans la même foulée, il a réalisé des vidéos de skateboard, des courts métrages et enfin des clips. On peut dire que le jeune homme est intéressé par des projets atypiques tels que transformer sa femme Sofia Coppola en une gymnaste professionnelle pour les Chemical Brothers ou encore intégrer le groupe Weezer à un épisode de Happy Days.

Ce côté décalé est visible dans ses réalisations cinématographiques, mais aussi dans ses créations et ses productions comme pour le programme télévisé « Jackass » dans lequel des cascadeurs professionnels évoluent volontairement de manière drôle et bête.

Le premier long métrage de Spike Jonze fut  le film « Dans la peau de John Malkovich » dont l’écriture du scénario a été faite par Charlie Kaufman.

L’aperçu du film

Craig Schwartz est un marionnettiste de rue. Cependant, son art n’est pas en mesure de le faire vivre décemment. De son côté, sa compagne, Lotte, est beaucoup plus intéressée à ses animaux qu’à son propre conjoint.

Pour faire face aux problèmes financiers que connaît le couple et pour pouvoir joindre les deux bouts, le mari s’est trouvé un travail. Il se faisait embaucher comme homme à tout faire au septième étage du siège de l’entreprise Lester.

Pendant qu’il faisait le classement des dossiers,  le jeune homme fit la découverte d’une porte dérobée et va découvrir ce qui s’y cache. Pour quinze minutes,  la porte l’a conduit dans le corps de John Malkovich et cette découverte extraordinaire va lui faire vivre une toute autre vie.

Qui est John Malkovich ?

John Malkovich est à la fois un acteur, un producteur, un scénariste ainsi qu’un réalisateur Américain. Il est né le 9 décembre 1953 à Christopher, en Illinois.

L’acteur a joué dans plus de 70 films et interprété différents rôles dans des registres multiples. Il a connu deux fois une nomination dans l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour son interprétation dans le film  » Les saisons du cœur  » au cours de l’année 1984, puis dans le film  » Dans la ligne de mire  » en 1993.

Il a également reçu des récompenses pour ses interprétations dans plusieurs films tels que   » La Déchirure » ou encore « La Liaison Dangereuse ».

Outre son charisme en tant qu’acteur et son visage remarquable,  son point fort est sans aucune hésitation sa voix. Celle-ci qui est nasillarde, trainante et un petit peu orgasmique lui est très caractéristique. Le journal britannique « The Gardian » le confirme en renforçant  que depuis Gary Grant, personne d’autre que lui ne s’est distingué  autant sur le plan vocal.

John Gavin Markovich est originaire de la Croatie du côté de son père. Et du côté de sa mère, il vient d’Allemagne et d’Angleterre. C’est un passionné de théâtre. Déjà à l’université, il a mis en scène et interprété des pièces pour le théâtre qu’il a créé lui-même.  A la fin de ses études en 1976, il a intégré la troupe du « Steppenwolf Theater » et y est resté pendant six ans.

Il a fait ses débuts au cinéma en 1983, dans le film « True west ». Cependant, c’est le grand Steven Spielberg qui lui a offert son premier grand rôle dans le film « L’empire du soleil ».

Le rôle qui l’a révélé au grand public est certainement celui de Valmont, dans le film de Stephen Frears intitulé « Les liaisons dangereuses ». Et dans le film « Dans la peau de John Malkovich »  de Spike Jonze,  il y joue différentes versions de sa propre personne.

 Les récompenses et nominations reçues par le film

– Les récompenses

 » Dans la peau de John Malkovich  » figure parmi les plus grands succès du réalisateur Spike Jonze. Ce film a aussi reçu plusieurs récompenses. En 2009, au cours du Festival de Deauville, le film a reçu le « Grand prix du jury » ainsi que le » Prix de la critique ».

En 1999, mais cette fois ci durant le « Film Independent’s Spirit Awards », il a été sacré meilleur premier long métrage. En 2000, Spike Jonze a été élu meilleur réalisateur pour son film « Dans la peau de John Malkovich » pendant le « Chlotrudis Awards ».

Au cours du « MTV Movie Awards » de cette même année, ce réalisateur a également obtenu le sacre du « Meilleur réalisateur » pour ce même film.  En 2003, le film a obtenu le « Prix de la critique » qu’il a partagé avec « Les rois du désert », au moment du « Critics Choice Awards ».

– Les nominations

Ce film a valu à Spike Jonze trois nominations à la 72è cérémonie des Oscars : pour l’oscar du meilleur réalisateur, du meilleur acteur dans un second rôle et enfin dans ce du meilleur scénario original.

Et même si son long métrage qui s’intitule  » Her  » a valu au scénariste beaucoup plus de récompenses que  » Dans la peau de John Malkovich « , ce dernier a quand même posé un jalon non négligeable sur le parcours cinématographique du réalisateur Spike Jonze.

Les inspirations du film

Spike Jonze s’est inspiré de l’œuvre du grand philosophe et mathématicien français René Descartes  » Traité des passions de l’âme « , dans lequel le philosophe décrit les interactions de l’âme et le corps. Ce film démontre que chacun de nous peut  accéder à sa vie mentale et cette accessibilité est directe.

Si l’on prend l’exemple du dentiste, il devra effectuer une lecture de la radiographie d’une mâchoire et faire une constatation selon laquelle une douleur vient effectivement d’un nerf mis à vif par une carie.

Seul le malade est directement apte à connaître ses maux. Cela veut dire que chacun a une relation immédiate et unique  avec son esprit. De par son unicité, cette relation n’existe qu’entre une personne et son esprit, sauf dans le cas où l’on croit au pouvoir télépathique.

Dans le film, c’est dans un bureau rempli d’archives que se cache une porte secrète  conduisant à la conscience de John Malkovich. En réalité, nous sommes dans l’impossibilité de connaître le vécu de quelqu’un d’autre aussi bien que lui même. Mais est-ce qu’il existe d’autres esprits? Les sceptiques affirment l’impossibilité de connaître le ressenti d’autrui.

Cependant, analogiquement, on peut essayer d’accéder à l’esprit de quelqu’un mais on ne vivra jamais les choses de la même manière que cet individu les a vécues. Nous ne sommes pas tous semblables et chaque personne pense d’une manière très personnelle et unique.

Et par cette occasion, elle est différente des autres. Même si nous pouvons être décrits de la même façon,  il est fort possible que notre état d’esprit ne soit pas le même.

Le film  » Dans la peau de John Malkovich  » est extrêmement bien réalisé car il allie fiction, philosophie et intrigue, tout en embarquant le public dans une histoire intéressante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s