Connaissez-vous parfaitement Brian Wilson ?

Surfer Girl, Wouldn’t Be Nice, God Only Knows et bien d’autres encore: la voix de Brian Wilson nous a longtemps bercés sur les ondes.

Cet artiste américain à la voix un peu suave et au charisme fou séduit les jeunes femmes par son physique et les jeunes hommes par les textes de ses paroles qui semblent être tirées directement de la vie quotidienne de chacun.

Avec sa guitare basse et des rythmes un peu pop rock, il s’est fait une place de choix sur le devant de la scène. Voici la biographie de ce grand nom de la musique.

Brian Wilson : qui est-il en réalité ?

On a l’habitude de voir nos stars comme des icônes. Mais dans le fond, ce sont des êtres humains comme n’importe lequel d’entre nous, à quelques millions de dollars et d’amis près.

Brian Wilson est né le 20 juin 1942. Ce qui lui fait donc actuellement 75 ans, 76 ans dans quelques mois. Malgré tout, l’artiste a gardé toute sa ténacité et continue de se produire sur scène pour le bonheur de ses fans.

Lire la suite

Spike Jonze et son film  » Dans la peau de John Malkovich « 

Spike Jonze, Adam Spiegel de son vrai nom, est un homme « complet » du point de vue cinématographique. Il est à la fois réalisateur, scénariste, producteur et acteur. Il est né le 22 octobre 1969 à Rockville, Etat de Maryland, États-Unis.

Un fervent admirateur de Lindley Armstrong, dit Spike Jones, qui s’est distingué dans les arrangements satyriques des chansons populaires et des musiques classiques, Spiegel s’est donné le pseudonyme Spike Jonze pour lui rendre hommage.

Au début de sa vie professionnelle, il était journaliste photographe dans BMX Freestylin’, un magazine spécialisé dans les sports de glisse, étant lui-même un passionné de skate board et de BMX freestyle.

Dans la même foulée, il a réalisé des vidéos de skateboard, des courts métrages et enfin des clips. On peut dire que le jeune homme est intéressé par des projets atypiques tels que transformer sa femme Sofia Coppola en une gymnaste professionnelle pour les Chemical Brothers ou encore intégrer le groupe Weezer à un épisode de Happy Days.

Ce côté décalé est visible dans ses réalisations cinématographiques, mais aussi dans ses créations et ses productions comme pour le programme télévisé « Jackass » dans lequel des cascadeurs professionnels évoluent volontairement de manière drôle et bête.

Le premier long métrage de Spike Jonze fut  le film « Dans la peau de John Malkovich » dont l’écriture du scénario a été faite par Charlie Kaufman.

L’aperçu du film

Craig Schwartz est un marionnettiste de rue. Cependant, son art n’est pas en mesure de le faire vivre décemment. De son côté, sa compagne, Lotte, est beaucoup plus intéressée à ses animaux qu’à son propre conjoint.

Pour faire face aux problèmes financiers que connaît le couple et pour pouvoir joindre les deux bouts, le mari s’est trouvé un travail. Il se faisait embaucher comme homme à tout faire au septième étage du siège de l’entreprise Lester.

Lire la suite

Le rock garage des Black Rebel Motorycle Club !

Peut-on vraiment ne pas connaître le groupe de garage rock : « Black Rebel Motorcycle Club » ? Formé en 1998, le groupe est maintenant constitué de Peter Hayes, Robert Levon Been alias Robert Tuner, qui a choisi de se créer un pseudonyme afin de s’affranchir de l’ombre de son père, Michel Been, chanteur du groupe : « The Call »,  et de Leah Shapiro.

Venant de San Francisco, les Black Rebel Motorcycle Club sont maintenant installés dans la ville de Los Angeles.

Une première rencontre en 1995

L’histoire du groupe a commencé au lycée par la rencontre de ses deux co-fondateurs : Peter Hayes et Robert Tuner. Tous deux étaient liés par une même passion : les groupes de rocks britanniques du début des années 90, notamment des groupes du label création : The Jesus and Mary  Chain, Ride, etc.

Cependant, étant encore tout jeune, ils choisirent de rejoindre,  chacun de leur côté, différents groupes, tout en se promettant qu’un jour, ils créeront leur propre groupe ensemble. Durant cette période, Peter Hayes est passé par le mythique groupe de rock d’underground américain « The Brian Johnstown Massacre » avec le dealer Anton Newcombe.

Lire la suite

Qui est l’artiste Yayoi Kusama ?

Une référence dans le domaine de l’art, et pas uniquement qu’au Japon, son pays d’origine, Yayoi Kusama est une artiste qui a fait petit à petit son entrée en matière via des œuvres d’une grande beauté et des expositions qui ont toutes été couronnées de succès. Pour information, outre ses tableaux et ses sculptures qui ont fait d’elle une personnalité mondiale, elle est aussi une écrivaine de talent.

Une personnalité décalée, et des œuvres qui en sont la preuve et considérées par la communauté des férus d’art avant-gardistes : encore aujourd’hui, Yayoi Kusama fait parler d’elle. Mais qui est véritablement cette artiste ? Là est la question.

Yayoi Kusama en quelques mots

Dans la langue japonaise, Yayoi Kusama s’écrit « やよい くさま ».  C’est notamment l’une des rares femmes qui a su véritablement influencer le domaine de l’art, y apportant un peu d’originalité et de sensualité.

Et malgré qu’elle soit d’origine japonaise, les œuvres de cette personnalité ont leur renommée dans le monde entier. Aussi bien les collectionneurs que les simples amateurs la connaissent.

Lire la suite

Le groupe de rock  » The Black Angels « 

The Black Angels est le nom d’un groupe de rock américain. Celui-ci a vu le jour au Texas, plus précisément à Austin, en 2004. The Black Angels est un nom qui a été tiré de la chanson « The black angel’s death song» du groupe  » The Velvet Underground « . Cette chanson se trouve sur un album que ce dernier a intitulé  » The Velvet Underground and Nico « .

Les albums du groupe

Le premier album des Black Angels est sorti en 2006, soit deux ans après la formation du groupe, sous le nom de  » Pass over « . Les caractéristiques de cet album sont marquées par les nombreux effets utilisés. Par exemple, nous pouvons citer la voix suave du chanteur.

Ce groupe se rapproche de ceux dans le genre de  » The Brian Jonstown Massacre « .  Il appartient donc au groupe composant la scène neo-psychédélique. Un an après l’apparition de « The Black Angels », soit en 2005, ses membres ont entrepris la réalisation d’une reprise de la chanson du chanteur Bob Dylan, Syd Barret Blues, pour honorer le chanteur Syd Barret du groupe Pink Floyd.

En 2008, The Black Angels sort son deuxième album sous l’appellation  » Directions to see a ghost « . Mis sur le marché le 13 du mois de mai 2008, celui-ci opère encore plus un renforcement du style de Passover, le tout avec un psychédélisme mis en exergue dans les sons.

Lire la suite

Zoom sur le groupe  » Cigarettes after sex « 

Le groupe musical  » Cigarettes after sex « , d’origine américaine, est composé de quatre jeunes hommes sortis tout droit du quartier de Brooklyn New York. Il est formé par le leader Greg Gonzalez à la fois chanteur et guitariste, Phillip Tubbs au  piano et guitare, Randy Miller à la guitare basse et Jacob Tomsky à la batterie.

Le groupe adopte le style musical dream pop qui est un dérivé ou un sous genre, en quelques sortes, du rock alternatif. Ce style qui est caractérisé par l’utilisation d’effets de guitare qui produit un  » mur de bruit  »  accompagnant un chant murmuré dans des accents sensuels et romantiques.

Historique du groupe

En 2008, Greg Gonzalez, le leader, a formé la bande.  En ce temps, il vivait encore à El Paso au Texas. Malheureusement, ce groupe n’a pas pu percer et a vécu misérablement inconnu dans les profondeurs de sa ville natale.

Au début, Greg s’est initié au  » heavy metal « . Les groupes tels que  » Metallica »,  » Megadeth  » et tant d’autres encore ont beaucoup contribué à son apprentissage de la guitare.

Cependant, il estime que son œuvre ne peut pas être comparé à celui de ces groupes légendaires. Il se frotte ensuite aux grands classiques du rock des années soixante. Sa boulimie musicale le pousse après à fouiller dans les arcanes de la pop alternative.

Lire la suite

Zoom sur l’artiste britannique Tracey Emin

Une personnalité décalée, des œuvres assez atypiques : Tracey Emin est une des artistes britanniques qui fait le plus parler d’elle, notamment à travers ses représentations assez osées.

Cette artiste de 54 ans, continue aujourd’hui de choquer par son art et ses différentes formes d’expression. En effet, contrairement aux autres, elle touche à tout : couture, dessins, vidéo, peinture, etc. Qui est réellement cet artiste. Au-delà des scandales qu’elle génère sur son passage, elle a des concepts qui en ont convaincu plus d’un. Zoom sur cet artiste britannique.

Les débuts de Tracey Emin

Née le 3 juillet 1963, Tracey Emin a aujourd’hui 54 ans. Elle a vu le jour dans la petite ville de Croydon en Grande-Bretagne. Et travaille encore aujourd’hui à Londres.

Tracey Emin ne s’est pas retrouvée par hasard dans l’univers de l’art. Elle en a fait le choix, notamment en passant par des formations comme Goldsmiths ou encore University of London Royal College of Art.

Lire la suite